5 marques qu'il serait génial de voir de retour aux 24h du Mans

Cette année, la grille de départ n'était pas très variée, mais que se passerait-il si certaines marques faisaient leur retour ?

Les 24 heures du Mans est sans doute l'une des courses les plus célèbres du sport automobile, si ce n'est la plus célèbre. Il règne une telle atmosphère autour du mythique circuit de la Sarthe dont l'histoire remonte au début des années 20.

Le circuit présente quelques particularités. Tout d'abord, le circuit comporte des parties routières. Ensuite, il se caractérise par une série de virages rapides suivis de virages lents, ce qui est particulièrement difficile tant pour les pilotes que pour les machines.

Et, bien sûr, elle ne dure pas moins de 24 heures. Pendant ce temps, les voitures peuvent parcourir près de 400 tours de la piste longue de plus de 13 km et ce à une vitesse moyenne de près de 250 km/h. Dans la ligne droite des Hunaudières, certaines voitures atteignent près de 400 km/h. C'est comme traverser l'Europe, deux fois, pied au plancher, avec plus de 50 autres voitures qui s'affrontent.

Cette année a été spéciale. Heureusement, la course s'est quand même déroulée, mais trois mois plus tard que d'habitude, sans aucun spectateur et avec une grille beaucoup moins variée. Dans les deux catégories GT, il n'y a eu que trois constructeurs : Aston Martin, Ferrari et Porsche.

Mais que se passera-t-il si d'autres constructeurs faisaient leur retour lors des prochaines éditions ? Voici 5 marques qu'il serait génial de voir revenir sur le circuit français pour se battre pour la victoire. Et, si vous pensez à une autre, n'hésitez pas à l'écrire dans la section "Commentaires" ci-dessous.

Ford

Pendant très longtemps, Chevrolet et Dodge ont engagé des voitures au Mans pour concourir dans la catégorie GT, mais s'il y a une marque américaine qui a marqué l'histoire de la course, surtout dans les années 60, c'est bien Ford et sa GT40.

À l'époque, les voitures étaient déjà très rapides et les mesures de sécurité étaient ridiculement insuffisantes. Le film "Le Mans 66" n'est peut-être pas parfait d'un point de vue historique, mais il est très proche de la réalité. On peut sentir l'atmosphère et déjà voir les vitesses qu'atteignaient ces machines.

Plus récemment, Ford a participé à nouveau à l'événement français et a même gagné en 2016 avec la dernière GT pour le 50e anniversaire de la célèbre victoire de 1966. Bien qu'il s'agisse d'une très bonne course et d'une victoire bien méritée, c'était dans la catégorie GT et non dans la catégorie reine LMP1.

Imaginez que Ford fasse son grand retour avec une hypercar pour les éditions suivantes. Il est peu probable que cela se produise, mais tout de même, ne serait-ce pas génial pour la course ?

Peugeot

L'histoire entre Peugeot et Le Mans n'est peut être pas aussi légendaire que celle entre Ford et la course d'endurance française, mais elle reste importante. Le constructeur français a gagné 3 fois au cours des 30 dernières années. Et il y a toujours quelque chose de spécial dans le fait qu'un constructeur participe à une course dans son propre pays.

Après une très longue absence, Peugeot est revenu au Mans en 1991 avec la 905. Pour sa première participation, la voiture ne s'est pas comportée brillamment, ce qui est souvent le cas. Après seulement quelques heures de course, les deux voitures ont rencontré des problèmes techniques et n'ont pas pu terminer la course.

L'année suivante, Peugeot est revenu avec une voiture améliorée et a remporté la course. Pour sa troisième et dernière participation avec la 905, Peugeot a non seulement gagné mais a mis toutes ses voitures sur le podium, s'assurant ainsi les première, deuxième et troisième places. A la manière de Ford en 1966, bien joué Peugeot.

Mais l'histoire du constructeur français au Mans ne s'arrête pas là. En 2007, près de 15 ans après sa dernière victoire, Peugeot est revenu concourir avec la 908 propulsée par un V12 biturbo diesel. Une fois de plus, elle n'a pas gagné la course pour sa première participation, mais elle est tout de même arrivée deuxième.

L'année suivante, le constructeur français n'a pas connu beaucoup de succès, mais en 2009, la Peugeot 908 est arrivée première et deuxième après la bataille des 24h sur le circuit français. En 2010, la 908 a fait sa dernière course au Mans, mais sans succès.

Plus de 10 ans après sa dernière victoire, Peugeot sera de retour pour participer aux 24 h du Mans dans la nouvelle catégorie hypercars. De nouvelles règles signifient de nouvelles voitures et, espérons-le, un beau spectacle.

Nissan

Nissan a une histoire un peu étrange au Mans. La marque japonaise a commencé à concourir dans les années 80, mais ne s'est jamais imposée dans la catégorie reine. C'est pourquoi, en 1999, Nissan a décidé de ne pas revenir au Mans l'année suivante.

Les Japonais ont pourtant produit de bonnes voitures comme la R390 qui est arrivée troisième en 1998 et la 300 zx qui a gagné sa catégorie en 1994 et est arrivée 5e au classement général, un excellent résultat.

En 2012, Nissan décide finalement de revenir, mais avec une voiture très particulière : la DeltaWing. La marque n'a pas de réelles intentions de victoires, mais souhaite plutôt établir de nouvelles règles pour l'avenir. Grâce à son très petit moteur 1,6 4 cylindres, à sa forme particulière et à son poids léger, elle consomme moins de carburant et de pneus que les autres prototypes, mais est tout de même capable de réaliser de bons chronos. Il n'y avait qu'une seule DeltaWing en 2012. Malheureusement, elle n'a pas terminé la course. Même résultat deux ans plus tard, une voiture a participé à la course, mais n'a pas su la terminer.

En 2015, la GT-R LM Nismo pointe le bout de son nez avec, une fois encore, des caractéristiques uniques pour sa catégorie. Le moteur est en position centrale avant et n'alimentait que les roues avant. La voiture est tout de même une quatre roues motrices, mais uniquement grâce au système KERS. De ce fait, les roues avant sont plus larges que les roues arrière, ce qui était bizarre. Peut-être trop bizarre parce qu'aucune des trois LMP1 n'a terminé la course.

La marque japonaise est arrivée aux 24 h du Mans avec des tantôt de bonnes voitures et tantôt une approche unique, mais n'a jamais vraiment pu se battre pour la première position. Avec la catégorie hypercar qui s'annonce, le constructeur pourrait enfin avoir la chance de se battre pour la première place, s'il décide de se présenter.

McLaren

Une fois de plus, McLaren est une marque unique dont la relation avec le 24 h du Mans est très spéciale. Tous les constructeurs cités précédemment sont venus à de nombreuses reprises en France, mais la marque anglaise ne s'est présentée que 4 ans sur la grille de départ, de 1995 à 1998 et a réussi à gagner deux fois.

En 1995, le constructeur britannique inscrit 7 F1 GTR sur la piste de la Sarthe. Pour la toute première participation de la voiture, la F1 a non seulement gagné la course, mais a également terminé 3e, 4e, 5e et 13e au classement général.

L'année suivante, McLaren est revenu, ainsi que Porsche avec la 911 GT1. Le constructeur allemand a gagné cette année-là, mais 5 des 7 McLaren qui ont participé à la course ont terminé dans le top 10.

En 1997, ce fut une nouvelle consécration dans la catégorie GT1 pour McLaren. La F1 a été améliorée en modifiant son aérodynamisme et gagnant quelques centimètres grâce à sa version LT. Elle était presque capable de rouler à 300 km/h dans la ligne droite de Mulsanne. Elle a terminé 2e et 3e au classement général, mais a remporté la catégorie GT1.

En 1998, deux équipes privées sont entrées en compétition avec une McLaren F1 et une seule d'entre elles a pu terminer à la 4e place au classement général.

McLaren était au centre de la tendance hypercar il y a quelques années avec la P1. Peut-être que la marque britannique pourrait revenir avec un successeur et se battre au Mans, à moins que Gordon Murray tente sa chance avec la nouvelle T.50, qui sait. Dans tous les cas, ce serait bénéfique pour le course.

Bentley

Le fabricant britannique a dit un jour qu'il ne participerait pas à une compétition si le but n'était pas de gagner. Apparemment, l'important n'est pas simplement de participer, et Bentley l'a prouvé par le passé.

Bentley a été l'une des premières marques à participer à la course du Mans en 1923. Pour les frères Bentley, il était tout simplement impossible de faire courir une voiture aussi longtemps. Mais ils ont quand même décidé de se présenter en France et de tenter leur chance.

Apparemment, ils ont beaucoup aimé, car ils sont revenus l'année suivante et ont gagné la course. Ils ont continué à venir jusqu'en 1933 et ont gagné 4 autres fois.

Après la guerre, la marque anglaise a réessayé de 1949 à 1951, mais n'a pas pu monter sur la première marche du podium et a donc décidé de ne plus se représenter dans la Sarthe avant un bon moment.

Bentley n'est revenue qu'en 2001. Mais quel retour ! Lors de leur première participation au 24 h du Mans, l'une des deux Bentley a connu un problème technique et l'autre n'est arrivée qu'en 3e position. L'année suivante, une seule Bentley a participé à la course, mais n'a pas pu se battre correctement avec les Audi de tête. Elle a fini 4e.

Avec ces deux performances médiocres, Bentley est retournée à la planche à dessin et a complètement retravaillé l'aérodynamique de la voiture. Pour l'édition 2003, deux voitures ont participé à la compétition et ont complètement dominé la course en terminant à la première et deuxième place. Le constructeur britannique avait fait son travail en remportant les 24 h du Mans et s'est donc retiré.

Cela fait maintenant assez longtemps. Alors, s'il vous plaît Bentley, revenez-vous battre pour la victoire comme vous l'avez toujours fait.

Une autre marque qui devrait revenir ? Mentionnez-la dans les commentaires.

Join In

Comments (3)

YOU MIGHT ALSO LIKE

Post sponsored by

Have you ever used an OBD tool to diagnose your car or clear fault codes?
Hooning the James Bond stunt Defender from No Time to Die was epic fun
The Mazda MX-5 still delivers old-school thrills with the perfect modern facade
The Ford Escort RS Cosworth is the greatest hot hatch
3