- La Peugeot E-208, une nouvelle venue dans le club des voitures électriques françaises (© Peugeot).

La conquête électrique française : une guerre sans merci

Les voitures électriques arrivent doucement sur les routes françaises. Habituez-vous à côtoyer des Renault Zoé ou encore des futurs Peugeot E-208.

1y ago

795

L’actuel climat tendu sur les routes a démontré qu’une majorité des conducteurs français dénonçait la hausse du prix du carburant. Par la même occasion, la transition écologique semble s’être invitée puisqu’une partie des bénéfices doit servir à renforcer la prime à la conversion. Du côté de l’offre des modèles, le boom des voitures hybrides et/ou électriques ne cessent d’exploser depuis 2011. Entre innovation et partenariats, petits et gros constructeurs se concurrencent les uns et les autres laissant des gagnants et des perdants.

Un climat électrique entre les constructeurs historiques

La Renault Zoe, une valeur sûre depuis presque 10 ans (© Renault).

La Renault Zoe, une valeur sûre depuis presque 10 ans (© Renault).

La marque au losange n’a pas manqué de marquer son coup en proposant une gamme Zéro Émission. De l’incontournable Zoé, petite citadine à la très éclectique Twizy, Renault a proposé dès 2011. Le choix s’est depuis élargi avec les modèles Kangoo et Master. Désormais, le constructeur français se tourne vers un SUV électrique baptisé K ZE. Ce dernier, présenté en exclusivité au Salon de l’Automobile de Shangai pourrait arriver en Europe d’ici quelques années.

La Renault City K-ZE, futur SUV électrique low-cost pour le marché chinois (© Renault/AutoPlus).

La Renault City K-ZE, futur SUV électrique low-cost pour le marché chinois (© Renault/AutoPlus).

En attendant Renault innove également avec des concept-cars originaux venus tout droit du futur. La gamme « EZ » (prononcez « easy ») réservé en priorité aux professionnels a séduit le public du Mondial de l’Automobile. Les trois modèles autonomes et électriques attirent l’intention avec un design inédit et une propulsion électrique mise en avant. Face à une concurrence redoutable, Renault continue de tracer sa voie vers une conversion de ces modèles vers l’hybride et l’électrique avec une certaine avance sur ces concurrents français. Peugeot et Citroën se lancent doucement mais sûrement dans l’aventure électrique avec la nouvelle Peugeot E-208 en plus de leurs modèles existants, la Peugeot Ion et la Citroën C-Zéro. Les versions électriques des modèles DS3 Crossback E-Tense et DS 7 Crossback E-Tense 4x4 arrivent également sur le marché français.

Des outsiders innovants prêts à tout face aux géants.

La Bolloré Bluecar, une petite citadine concurrente directe de la Renault Zoé (© Autoplus).

La Bolloré Bluecar, une petite citadine concurrente directe de la Renault Zoé (© Autoplus).

La conquête du marché des voitures hybrides et électriques a attiré beaucoup de nouveaux entrepreneurs prêts à investir en proposant de nouveaux modèles. Le Groupe Bolloré a réussi son pari en imposant son modèle phare. La Bluecar, petite citadine tout comme la Renault Zoé, a été un franc succès avec la création des programmes de location dans les grandes villes françaises. Retirée du programme de libre service parisien, Autolib, la Bluecar continue d’être utilisée en location à Bordeaux ou encore à Grenoble. La revente de certains modèles à même contribué à accroître sa popularité en province comme l’a montré l’engouement des futurs heureux acheteurs lors de ventes aux enchères flash dans des garages.

La Mia Blue Star était également en libre-service dans les villes françaises (© leblogauto).

La Mia Blue Star était également en libre-service dans les villes françaises (© leblogauto).

D’autres constructeurs ont proposé leurs modèles face à la lourde concurrence. La Mia, déclinée en trois modèles différents mais construits sur la même base a connu un succès relatif avant de disparaître brutalement. Heuliez, la firme du même nom s’était divisée en deux entreprises distinctes. L’une d’elles, la Mia Electric a tenté de produire et de commercialiser sa première voiture électrique. Cette microcar légère à la particularité d’avoir son siège conducteur au milieu de l’habitacle. Le manque d’autonomie des batteries déjà peu puissantes n’a pas permis de convaincre d’avantage les conducteurs. Conçues comme des citadines uniplaces, biplaces ou plus, la Smera ou la Magnum Courb ne se sont pas imposées face aux modèles traditionnels conçus pour une clientèle plus large.

Pour en savoir d’avantage sur certains modèles :

Loading...
Loading...

Join In

Comments (1)

  • Super article ! Moi j'ai toujours trouvé ça rigolo la Blue Star. Mais un Twizy avec portes papillons, ça reste quand même super cool.

      1 year ago

YOU MIGHT ALSO LIKE

Post sponsored by

Things you'll want to ask Alexa while driving
Un conducteur distrait fait un vol plané en sortie d'autoroute
The Jeep Gladiator Rubicon is exactly what the brand needed
Driving through Switzerland in the Alfa Romeo Giulia Quadrifoglio
1