- Petit morceau de mécanique rempli d'histoire

La mobylette de Proust

On dit parfois que la vie n'est un cycle et que l'on repasse continuellement par les mêmes points, sans forcément les parcourir de la même manière.

Le monde des transports et du sports mécanique ne fait pas exception, et il est intéressant de voir comment, d'automobilistes/motards accomplis au portefeuille et au garage ayant ostensiblement évolué, l'on peut revenir à des envies tout aussi basiques que celles de conduire des engins simples dont les puissances n'excèdent pas les dizaines de chevaux et les technologies n'ont pas ou peu évolué depuis des décennies.

Parcourant YouTube à la recherche de nouveaux contenus palpitants à me mettre sous la pupille et les tympans, j'en suis venu à retrouver mon âme d'adolescent devant des machines rutilantes, dont les préparations sentent bon l'huile de ricin et la fumée bleue emplie gracieusement les bronches à chaque rotation de la poignée d'accélérateur.

Ces chefs-d’œuvres intemporels de la mécaniques que sont les 50cc (mobylettes, scooters et autres "mécaboites") ont à cela d'attachant que leur "simplicité" (je met le terme entre guillemets pour rendre hommage au travail des orfèvres de ce monde qui peuvent atteindre des vitesses à trois chiffres - même en mph! - que l'on ne saurait suspecter...) n'a d'égal que l'immense plaisir qu'ils peuvent procurer lorsque, une ligne droite approchant, le "mobeur" du dimanche adopte tranquillement la position dite de la "limande" tout en tirant sur sa patte de lanceur pour voir les "digits" s'enchaîner les uns après les autres, jusqu'au sacro-saint Graal de la "Vmax", objectif ultime d'autosatisfaction à partager ensuite avec les amis/concurrents.

Bidalot Expresso que l'on pourrait définir par "Small thing going fast" pour le Shakespeariens

Bidalot Expresso que l'on pourrait définir par "Small thing going fast" pour le Shakespeariens

Et c'est peut-être là le symbole que le plaisir mécanique ne tient pas dans la complexité du système ni dans la démesure des performances, mais bien dans le rapport que le pilote a avec sa monture, cette connexion qui part du poignet ou de la cheville et qui descend tranquillement jusqu'à la route, avec comme seul but véritable que de transformer le déplacement en frissons le long de la colonne vertébrale.

Je met ci-dessous les liens vers certaines de mes trouvailles personnelles qui ont réveillé cette passion à demi-endormie et qui m'ont donné l'envie de dénicher une "machine" à remettre en état pour aller affronter le bitume.

milwaukeespeedracing.com/

www.youtube.com/user/Tomahawktuning

www.youtube.com/user/SOUDE55

Join In

Comments (3)

  • Thank you so much for that great. I like the way you write your article.

      2 years ago
  • Ce cyclomoteur est un grand sens pour moi. Merci pour le partage.

      2 years ago
  • Hi congratulations - your post has been selected by DriveTribe French Ambassador for promotion on the DriveTribe homepage.

      2 years ago
3