Le réveil des constructeurs automobiles : un renouveau électrique en 2020?

L'année s'achève d'ici peu. Retour sur les annonces faites à l'aube d'une nouvelle décennie électrisante pour les constructeurs automobiles.

En 10 ans, les voitures électriques ont conquis du terrain en s'imposant doucement mais sûrement. Tesla a bien évidemment marqué les esprits avec ses très "SEXY" modèles mais a vu naître une concurrence. Les constructeurs européens ont contre-attaqué sévèrement en 2019. Bilan d'une année électrisante pour les constructeurs français et allemands.

L'entrée en masse des constructeurs français dans l'électrique

Peugeot e-208 (© Peugeot)

Peugeot e-208 (© Peugeot)

On ne peut pas dire que les constructeurs automobiles ont chômé cette année avec une entrée en masse sur le segment des voitures électriques. La France s'est laissé tenter avec un combat de titan entre la Renault Zoé, nouvelle génération et la Peugeot e-208. Qui plus est l'annonce des versions hybrides et électriques de la Peugeot 308 devrait renforcer l'entrée de PSA dans le marché des voitures BEV (Battery Electric Vehicles). Il s'agit sans doute d'une contre attaque afin de rivaliser avec la Volkswagen ID.3. DS Automobiles n'est pas en reste avec sa DS3 Crossback e-Tense qui avait été présentée lors du Salon de l'Automobile en 2018.

Renault Zoé (© Renault)

Renault Zoé (© Renault)

Qu'en sera t-il du trio concurrentielle entre Renault, PSA et DS qui pourrait à l'avenir se transformer en combat de titan entre les deux premiers constructeurs? En effet, l'acquisition de la Fiat Chrysler Automobiles (FCA) confirmée dernièrement, devrait transformer PSA en un géant automobile européen. Bien qu'indépendant, DS suit sa route en compagnie de son ancienne écurie, qui n'est autre que PSA. Renault, bien que fragilisé par les scandales et des discordes internes ces dernières années, réussit à tirer son épingle du jeu en transformant l'essai de la Renault Zoé en points avec des ventes records depuis 2011.

Un réveil tardif face à BMW, Mercedes-Benz et Volkswagen

BMW i3 (© BMW)

BMW i3 (© BMW)

Néanmoins face à BMW qui a fait ses preuves avec sa petite citadine, la BMW i3, Renault a encore du retard à rattraper. Face à l'engouement de l'électrique, le concurrent de Mercedes-Benz, joue les prolongations en se rétractant sur l'annonce faîte de l'arrêt de production de l'i3. Cette dernière devrait prendre fin en 2024. Qui plus est, BMW s'est associé avec un géant chinois, Great Wall, pour la production tant attendue de la Mini version électrique afin de réduire les coûts en partageant une plateforme commune. Face à la Mercedes EQC et la future EQA, BMW choisit des valeurs sûres avec une clientèle déjà fidélisé non sans prendre un risque avec ses futures Mini Cooper SE électriques chinoises. Jusque là, l'usine d'Oxford était le lieu d'assemblage de la parfaite citadine britannique.

Mini Cooper SE électrique (© BMW/Mini)

Mini Cooper SE électrique (© BMW/Mini)

Quoi de mieux que de suivre également la recette magique de Tesla qui joue sur un communautarisme acquis depuis 10 ans. BMW mise sur son i3 et plus largement sur la Mini. Avec son Cybertruck, pick up électrique et triangulaire qu'on ne présente plus, Tesla a suscité la surprise depuis sa présentation. Les Tesla Model S et Model 3, les modèles les plus populaires, ont de quoi pâlir à côté malgré l'annonce prévisible d'un retard (traditionnel?) dans la livraison des commandes passées par les futurs propriétaires du Cybertruck. Quant à l'impact sur Internet, nul besoin de chercher bien loin pour voir que le pick up a créé une vague de réactions variées tout en inspirant les plus créatifs. Coté allemand, la Mercedes EQC ne devrait donc pas trop choquer par le côté moderne de sa calandre. BMW avait déjà fait le premier pas avec sa fameuse calandre en forme de papillon bien plus utile qu'on ne le croît .

Mercedes EQC (© Mercedes-Benz)

Mercedes EQC (© Mercedes-Benz)

2020: une réelle prise de risque sur le segment de l'électrique?

Renault City K-ZE (© Renault)

Renault City K-ZE (© Renault)

Les constructeurs français oseront-ils se lancer dans des modèles un peu plus futuristes d'ici l'année prochaine? Renault avait lancé la tendance avec sa petite Twizy sans parvenir à moderniser sa flotte. Bien qu'elle reste un brin classique, la nouvelle génération de la Zoé, devrait rehausser le côté un peu trop traditionnel des modèles Renault en attendant une éventuelle annonce d'un SUV citadin inspiré de la Renault City K-ZE, réservée au marché asiatique et entièrement électrique. Quand à Peugeot, la e-208 devrait ouvrir la voie à plus de modèles existants à l'image de la 308 puis à de nouveau modèles inédits.

Volkswagen ID.3 (© Volkswagen)

Volkswagen ID.3 (© Volkswagen)

Attendons le prochain Salon de l'Automobile en octobre prochain pour découvrir ce que nous réserve les deux poids lourds de l'industrie automobile française emboîtant le pas face au allemands en pleine transition électrique avec la Mercedes EQC, la Volkswagen e-Up et sa nouvelle cousine la Volkswagen ID.3. La BMW i3 continue sa carrière en tant que voiture électrique reconnue au même titre que la Renault Zoé parmi les citadines les appréciées et rentables du marché. Quant à Tesla, Elon Musk a annoncé qu'il se concentrait sur son Cybertruk et le CyberQuad ATV tout en continuant la production de ses précédents modèles. La Model 3 devrait rencontrer des rivales pour relancer le jeu concurrentiel du marché de l'électrique d'ici là.

Join In

Comments (0)

    YOU MIGHT ALSO LIKE

    Post sponsored by

    Have you ever used an OBD tool to diagnose your car or clear fault codes?
    Everything you should do to get your car ready for winter
    Wanted: good cars to drive slowly
    This is a futuristic resurrection of the Lancia Stratos, and it looks amazing
    0