- Kia Picanto GT-Line 2020

Les Sports Lines

Que de la gueule ? Ou pas...

S-Line, RS-Line, GT-Line, N-Line, AMG-Line... La plupart des constructeurs généralistes ou premiums se sont aujourd'hui doté d'une nouvelle ramification de leurs hauts de gamme. Et si ces noms suggèrent la sportivité il n'en est pourtant rien sur le plan des performances. Ainsi une Peugeot 208 GT-Line s'équipera d'un 1.2L trois cylindres de 130cv. Qu'apportent donc ces finitions et pourquoi rencontrent-elles un tel succès ?

Les sports lines sont principalement des artifices marketing et esthétiques. Carrosseries musclées, matériaux explicitant la sportivité (cuir et alcantara) jantes surdimensionnées, sorties d'échappement factices, ou pire, son synthétique de moteur dans les hauts parleurs sont leurs armes de séductions. Et dans une époque où le paraître prévôt sur l'être, l'acquéreur trouve satisfaction en exprimant sa personnalité tout en échappant aux contraintes d'une véritable sportive ( peu confortable à l'usage quotidien, entretien coûteux…).

Vous remarquerez aussi l'éternel débat sur la liberté des automobilistes, et ce qui est presque devenu un adage : " De toute façon on ne peut plus rouler". Et bien oui, entre la limitation de vitesse et les malus écologiques, difficile de profiter d'un V8 de 400cv. Et d'ailleurs qui peut se permettre de s'offrir une voiture de 100 000€, à l'heure où, en Hexagone, la grande majorité de la clientèle se dirige vers des produits low cost. De plus si l'on peut, à juste titre, accuser les constructeurs de profiter de dénominations à vocation sportive pour vendre une image, les sports lines n'en demeure pas moins une belle alternative a qui veut se faire plaisir pour un bel écrin.

Deuxième point pour ne pas condamner cette initiative : des performances à la hauteurs de nos anciennes. Je vais, pour m'expliquer, reprendre l'exemple de Peugeot. Chacun se remémore avec nostalgie la gamme GTi des années 80 en échappant à l'occasion un : "ça c'était des sportives". Pourtant et heureusement d'ailleurs, l'automobile a constamment évoluée vers du mieux en terme de comportement et de conduite. Une 208 actuelle, aussi aseptisée soit-elle, s'en sort honorablement dans un petit duel de rétrospective. Il est simplement intéressant de mettre le doigt sur ce qui caractérise une sportive : les sensations.

Peugeot 205 Griffe 1990

Peugeot 205 Griffe 1990

Enfin, si ces gammes ternissent leur héritage de sportivité, il faut admettre que comme leur nom l'explicite : il ne s'agit que d'une ligne, d'un coup de crayon, qui se veut dynamique. Vous êtes donc juge de condamner ou non les sports lines.

A contrario, les sleepers, forme de tuning où toute la préparation se fait au niveau mécanique, sont d'autant plus intéressant par leur discrétion esthétique en opposition à leurs performances. C'est un phénomène a contre courant de la législation française en terme de conduite et donc du marché automobile moderne.

Join In

Comments (0)

    0