- Credits images : Motor1 France. Credits Texte : moi

Un trafic de fausses supercars italiennes fabriquées au Brésil a été démantelé.

Ferrari et Lamborghini sont les "heureux gagnants" de ce trafic.

Vous savez que la contrefaçon gangrène quasiment tous les secteurs économiques, y compris le secteur automobile. Dans ce secteur, beaucoup de gens (moi y compris) pensaient que la contrefaçon était surtout axée sur les pièces automobiles. En fait c'est inexact.

Au Brésil,suite à une plainte d'un cabinet d'avocats représentant Ferrari et Lamborghini, la police a arrêté un père et son fils qui étaient à la tête d'une usine (située dans le sud du pays, dans l'état de Santa Catarina) de fabrication de fausses Ferrari et Lamborghini. La police n'a pas communiqué sur les modèles contrefaits, mais a précisé qu'ils étaient vendus entre 180 000 et 250 000 réals (entre 43 000 et 59 000 euros, ce qui est très bon marché). Il faut savoir que le prix réel des modèles contrefaits est situé entre 1.5 et 3 millions de réals (entre 355 000 et 709 000 euros), je vous laisse imaginer le bénéfice empoché.

Les deux hommes arrêtés seront poursuivis pour crimes contre la propriété industrielle, même si ils prétendent que les voitures contrefaites étaient des prototypes récupérés auprès de Ferrari et de Lamborghini. Et il faut enfin savoir que les clients ayant acheté ces contrefaçons risqueront aussi des poursuites.

Affaire à suivre

Loading...

Join In

Comments (0)

    YOU MIGHT ALSO LIKE

    Post sponsored by

    Things you'll want to ask Alexa while driving
    19
    Crikey! It's the French rozzers... in their new Peugeot 5008
    BMW s'excuse pour le "OK Boomer" sur Twitter
    Résultat mitigé pour l'Audi A3 au test de l'élan
    0